Jacques MAYOL

Issu d'un milieu aisé, il se retrouve bloqué à Marseille en 1939 à cause de la Seconde Guerre mondiale. Avec son frère Pierre Mayol, il plonge souvent avec des masques taillés dans des chambres à air de camion et une arbalète artisanale pour pêcher un peu de poisson. À dix-sept ans, il décide de s'engager dans l'aviation aux États-Unis mais, déçu, revient à Marseille en 1945. Il passe alors son temps dans les calanques de Marseille avec Albert Falco, qui devient le capitaine de la Calypso de Jacques-Yves Cousteau.
Contrairement à ce qui lui avait été prédit, sa cage thoracique n'a pas été écrasée par la pression dès la profondeur de 40 m, ce qui a permis de découvrir le « bloodshift », qui compense en partie la diminution du contenu aérien du thorax, suivant la loi de Boyle-Mariotte, par une augmentation du volume sanguin des capillaires alvéolaires des poumons. Ce sang provenant de l'abdomen et des membres, qui peuvent être comprimés par la pression sans difficulté.

Isabelle PATISSIER

 

Isabelle commence à grimper à l'âge de cinq-six ans avec ses parents, amoureux de la montagne. Jusqu'à douze ans, elle grimpe essentiellement sur des blocs, puis à quatorze ans, elle pratique l'escalade à Chamonix. Avec sa famille toujours, elle s'essaie aux falaises à Presles, au cœur du Vercors dans le Royans, entre Grenoble et Valence. Elle pratique également le ski alpin et le slalom. À l’âge de 19 ans, en 1986, elle remporte la première compétition officielle française, organisée à Vaulx-en-Velin, en grimpant pieds nus. La salle de sport est alors à deux pas de son école secondaire. Cette victoire lui donne la motivation nécessaire pour se consacrer à temps plein à l'escalade. À l’âge de 21 ans, en 1988, elle remporte le premier de ses quatre titres de championne de France d’escalade.

Mady VILLARD

Mady VILLARD exploratrice