SYLVAIN TESSON ALEXANDRE POUSSIN

Au départ de leur aventure, il y avait un beau pari : faire le tour du monde à bicyclette, en un an. Jour pour jour, avec pour tout budget moins de 6 ooo francs chacun ! 365 jours après, Alexandre et Sylvain sont revenus avec 31 pays et 25 000 kilomètres dans les mollets.

Ils ont traversé l'Afrique, le continent américain, l'Asie, les pays de l'Est et enfin l'Europe de l'Ouest, vivant chez l'habitant, au gré de leurs rencontres, et remerciant leurs hôtes avec le spectacle de jongleries et de flûtes mis au point pour l'occasion. Improvisation et débrouillardise, anecdotes burlesques, petites et grosses contrariétés, mais aussi splendeur et poésie émaillent le récit de leur voyage.

Au-delà de l'exploit sportif d'un tour du monde à bicyclette, les aventures surprenantes de deux étudiants français qui racontent, avec toute la fraîcheur de leurs vingt ans, ces 365 jours à la découverte du monde. Alexandre Poussin avait 23 ans et Sylvain Tesson 21 ans lors de leur départ pour le tour du monde. En marge de leurs sérieuses études universitaires, ces deux jeunes sportifs sont acrobates, musiciens, férus d'escalade en montagne et sur les monuments parisiens. Au 8e Festival du Raid et de l'Aventure des ANGLES

***

Chantal MAUDUIT

Namasté…

Née à Paris le 24 mars 1964, Chantal Mauduit a vécu en Savoie dés l’âge de 5 ans. Initiée à la montagne à 15 ans, la passion la gagne aussitôt. Toute jeune, elle réalise des grandes classiques dans les Alpes (face nord des Grandes Jorasses) et gravit les parois les plus difficiles. Parallélement, Chantal pratique le ski de fond et le VTT. Aprés avoir effectué des études de kinésithérapie, elle part à l'assaut des grands sommets.

Dans les Andes, elle gravit l'Urus (5500 m) et réalise une premiére mondiale en s'élançant en parapente du sommet. Elle réussit un exploit similaire au Pérou au Huascaran (6768 m), puis effectue la traversée du Sajama (6500m) en Bolivie.
En Amérique du Nord, elle gravit des cascades de glace de haute difficulté.

 

A partir de 1989, Chantal entreprend de réaliser son réve : gravir en Himalaya les 14 sommets de plus de 8000 m. Mais elle souhaite ajouter une difficulté à ce défi : ne pas recourir à l'aide de l'oxygéne.

Elle atteint:
- 3 août 1992 le sommet du K2 (8611 m) sans oxygéne, sommet seule
- 4 octobre 1993 le Shisha Pangma (8046 m) sans oxygéne (face sud)
- 31 octobre 1993 le Cho-Oyu (8201 m) sans oxygéne
- 10 mai 1996 le Lhotse (8516 m) sans oxygéne, sommet seule, réalisant ainsi une premiére féminine
- 24 mai 1996 le Manaslu (8163 m) sans oxygéne, sommet seule
- 17 juillet 1997 le Gasherbrum II (8035 m) sans oxygéne

Dotée d'une permanente bonne humeur communicative, c'est aussi unepassionnée de lecture et de poésie, et le camp de base de ses expéditions prend souvent des allures de bibliothéque. En octobre 1997, Chantal publie aux Editions Lattés son premier livre "J'habite au paradis".

PALMARES

ALPES
Grandes classiques :
Face nord des Grandes Jorasses / Walker dans la journée depuis Chamonix
Drus : directe américaine et pilier Bonatti
Mont Blanc par le pilier du Freney (voie Bonatti et directissime)
Falaises

ANDES
Pérou :
Huascaran (6768m) avec 2éme vol mondial en parapente
Urus (5500 m) avec premiére mondiale en parapente
Bolivie :
traversée du Sajama (6500 m)

AMERIQUE DU NORD
USA: Yosémite el Capitan voie du Shield
Canada : cascades de glace de haute difficulté. Carlsberg Column,
Polar Circus, Weeping Wall, Curtain Call (140 métres verticaux),
Professor Falls (en solo)

ANTARCTIQUE
Expédition mer montagne, ascension du Mont Williams

HIMALAYA
Le K2 (8611 m) sans oxygéne le 3 aoét 1992
Le Shisha Pangma (8046 m) sans oxygéne le 4 octobre 1993 (face sud)
Le Cho-Oyu (8201 m) sans oxygéne le 31 octobre 1993
8100 m sans oxygéne sur l'aréte nord-est tibétaine
Sommet Sud de l'Everest (8755 m) sans oxygéne le 7 mai 1995
Le Pumori (7161 m) le 28 avril 1996
Le Lhotse (8516 m) sans oxygéne le 10 mai 1996
Le Manaslu (8163 m) sans oxygéne le 24 mai 1996
Le Gasherbrum II (8035 m) sans oxygéne le 17 juillet 1997


Le 16 mai 1998 Chantal Mauduit a été retrouvée à 9:00 (heure locale) par une expédition basque au camp 2 du Dhaulaghiri avec son guide Sherpa Ang Tshering.

L'alpiniste et le guide ont été surpris par une petite avalanche dans la nuit alors qu'ils se trouvaient dans leur tente au camp 2 (6 500 m).


Découvrez la Fondation Chantal Mauduit


***

Patrick SEGAL

Emmanuel & Maximilien BERQUE

ret